Massage Maya

La médecine traditionnelle des peuples indigènes du Mexique place le ventre au centre de l’attention. C’est dans la péninsule du Yucatan que cette méthode est donnée et transmise par les parteras, sages-femmes mayas.

Ce soin est lié à la déesse Ixchel, « la dame arc en ciel », déesse de l’eau fertile, de la lune et de la maternité, honorée comme la tisseuse du cycle de vie. Elle protégeait les femmes et était la gardienne des esprits des défunts.

Le massage ancestral maya accompagne les hommes et les femmes à être connectés à leur corps, à leur centre, à leur matrice, donc connectés à leur espace de rêve et à leur souveraineté intérieure. Physiquement il permet aux organes de retrouver leur place et leur bon fonctionnement, ainsi qu’aux toxines de se libérer.

Le Massage Maya, dit « massage de fertilité », est un massage de tout le corps, approfondi au niveau du bas ventre et centré principalement sur les organes reproducteurs et digestifs (utérus, intestins, ovaires, vessie, foie, estomac).

Ce massage convient à différents moments de la vie, afin de prendre soin de l’espace matriciel, guérir et prévenir des douleurs génitales, maux de têtes, troubles digestifs, constipation, varices, mal de dos…

Pour la femme

Le centre de la femme est son utérus. S’il y a un déséquilibre à cet endroit, cela a des répercussions sur le plan physique, émotionnel, énergétique.

Pour les femmes enceintes ce massage convient entre 3 mois et 9 mois de grossesse à raison d’une fois par mois pour aider les organes à rester bien placés. Cette pratique permet le confort du bébé et favorise son passage de manière naturelle. Deux semaines après l’accouchement ce massage peut aider à remettre les organes en place. Il est possible post grossesse de pratiquer également un serrage des hanches avec le «Rebozo» pour compléter le soin.

Pour les femmes en pré-ménopause ou ménopause ou les Femmes actives dont les organes descendent suite à des efforts intensifs, à des chutes, des fausses couches…

L'utérus

Il est situé à quelques centimètres au-dessus de la symphyse pubienne et est maintenu en place par des muscles, des ligaments et la paroi vaginale. L’ensemble est étirable pour permettre l’enfantement. Au fil du temps et des accouchements, tout cela peut se déformer et tendra à se déplacer en divers endroits du bassin. Par le massage externe et en replaçant ces organes au bon endroit, l’équilibre physique, émotionnel et énergétique est rétabli dans cette zone pelvienne et  la « détoxination » du corps via cette zone redevient possible.

Pour l'homme

Le massage bas-ventral résorbera les défauts de vascularisation de la région de la prostate et pourra même aider les jambes à réduire leurs éventuelles varices. L’hypertrophie bénigne de la prostate sera donc ainsi combattue et ainsi que certains troubles sexuels. La résolution de certaines difficultés digestives est aussi possible.

Le massage Maya aide à

  • Soulager les douleurs menstruelles et les douleurs liées aux organes génitaux et reproducteurs
  • Ovaires, douleurs menstruelles, brûlures urinaires, douleurs à l’aine…
  • Ne plus avoir de douleurs lors des rapports sexuels
  • Soigner les spasmes, les kystes, les myomes, les problèmes d’infertilité
  • Replacer l’utérus et les organes
  • Accompagner le processus de la grossesse et aider le bébé à prendre sa place
  • Soigner des problèmes d’incontinence
  • Retrouver une connexion avec sa matrice
  • Préparer le corps à la grossesse, à l’accouchement et à la ménopause
  • Libérer les canaux de la prostate et des testicules
  • Se reconnecter à son centre sacré (rêve et créativité)

Photo prise au Mexique avec la sage-femme traditionnelle maya Rafaela Can Ake